Radio Fréquence Méditerranée la radio de menton et des communes de la riviera française

La Turbie - Vème Journée Romaine


En septembre 2011 et 2012, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, l’association culturelle turbiasque Les Amis du Trophée a organisé les premières JOURNÉES ROMAINES au Trophée d’Auguste, en partenariat avec la Ville de La Turbie et le Centre des Monuments Nationaux.

Afin de donner à cet évènement l’ampleur indispensable sur un lieu aussi prestigieux que le Trophée d’Auguste, et proposer au public une manifestation de qualité — à la fois ludique et pédagogique —, le choix des intervenants s’est naturellement porté sur la compagnie Acta-Archéo (Beaucaire, dép. 30).

Spécialiste de la recherche expérimentale historique, Acta-Archéo fait revivre les pratiques de duel du monde médiéval et antique.

Afin que leurs expériences ne se limitent pas à l'habituel cercle restreint d'experts et d'initiés, les professionnels d’Acta-Archéo transmettent au public les résultats de leurs recherches par le biais d'animations pédagogiques vivantes et variées.

A côté des combats de gladiateurs — impressionnantes performances physiques —, les visiteurs de La Turbie ont également assisté à la démonstration sportive des cinq disciplines du pentathlon antique.

Loin des stéréotypes diffusés par le cinéma ou la télévision, les professionnels de la compagnie Acta-Archéo — historiens avant tout —, ont proposé des reconstitutions très réalistes avec costumes, matériel et armement à l’identique.

Ainsi, après le succès remporté par les deux premières éditions (respectivement 980 et 2000 spectateurs venus de tout le département), l’association Les Amis du Trophée souhaite proposer une manifestation de plus grande envergure dans le parc du monument le dimanche 15 septembre 2013, toujours avec le soutien de la Ville de La Turbie et du Centre des MonumentsNationaux.

LES AMIS DU TROPHEE

Créée le 10 novembre 1988, l’association Les Amis du Trophée est une association culturelle telle qu’il en existe pour tous les monuments nationaux, dont fait partie le Trophée d’Auguste depuis le 13 mai 1865.

Elle a pour objectif principal d’engager et promouvoir toutes actions permettant la mise en valeur, la connaissance et la protection du site dans son environnement urbain, culturel et touristique. Au fil des années s’y sont retrouvés de nombreux Turbiasques attachés à leurs racines, leur histoire et celle de cet exceptionnel monument. Ils ont été rejoints par de nombreux passionnés de romanité. Au 1er janvier 2012, l’association comptait plus de 146 membres.

Au-delà de cet engagement, l’association prête aussi son concours aux activités menées par le Centre des Monuments Nationaux et organise des manifestations culturelles en adéquation avec le site de La Turbie, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine notamment.

Sous l’impulsion d’un bureau composé de 9 membres, présidé par Hélène Grouselle, assisté d’un comité scientifique comprenant les Professeurs Pascal Arnaud et Paul-Louis Malausséna, l’association a déjà à son actif diverses manifestations. A savoir : l’organisation d’une rencontre sur le site, autour du Préfet des Alpes-Maritimes, de conférences (notamment en Principauté de Monaco : “du Port Hercule au Trophée des Alpes”, en présence de S.A.S. Le Prince Albert II), de contes pour la jeunesse, de soirées musicales, d’expositions, de visites commentées du monument et de la promotion de l’itinéraire romain transfrontalier « Via Julia Augusta ».

L’association est ouverte à tous les habitants de La Turbie, des communes limitrophes et aux personnes portant de l’intérêt au Trophée et à sa promotion. Pour une cotisation annuelle de 10 € seulement, les adhérents profitent toute l’année de l’accès libre au Trophée, à son nouveau musée didactique et interactif, ainsi qu’au magnifique parc qui l’entoure.

Contact

Mme Hélène GROUSELLE (Présidente) au 06 19 05 02 66

Courriel : hgrouselle@cegetel.net

Association Loi 1901, créée le 10 novembre 1988 sous le n° W062003360

Président fondateur : M. André Franco

Président d’honneur : M. Jean Cunegondo

ACTA-ARCHEO

ACTA « L’esprit d’action »

En Janvier 2000, avec le soutien du comité scientifique italien, une équipe française crée l’association « Institut Ars Dimicandi France » et obtient la licence concernant toutes les découvertes et toutes les données sur les disciplines de combats antiques reconstituées en collaboration avec les organisations italienne et européennes.

En 2003, L’Institut Ars Dimicandi France devient Forum Ugernum et Augusta Nemausus deux associations. En 2006, pour faire face aux demandes de plus en plus importantes d’animations et de spectacles, une sarl est créée : ACTA.

Ni un groupe d’évocation ou de commémoration historique, ni pour autant une simple compagnie de théâtre, ACTA sarl est bien un organisme de recherche, unique dans le domaine de l’archéologie expérimentale des duels historiques: gladiateurs, athlètes du stade grec, duels judicaires et courtois du moyen-âge.

OBJECTIFS ET DEMARCHES

ACTA a pour but général de faire revivre par l’expérimentation les pratiques de duel du monde médiéval et antique. L’objectif est avant tout heuristique et didactique. C’est la recherche, l’élaboration de connaissances qui sont visées, et par conséquent leur diffusion.

Il apparaît essentiel que celle-ci ne soit pas limitée à l’habituel cercle restreint d’experts et d’initiés, et qu’elle puisse s’étendre au tout public, avivant sa curiosité et son désir de savoir.

Pour cela, ACTA s’appuie sur une démarche innovante et exigeante, celle de l’archéologie expérimentale, et transmet au public les avancées de ses recherches par le biais d’animations pédagogiques vivantes et variées.

L’ARCHEOLOGIE EXPERIMENTALE

Si ACTA utilise dans ses recherches les habituelles méthodes de documentation et d’exploitation des sources historiques et archéologiques, elle y développe également un processus d’expérimentation, consacré par la plupart des sciences mais peu usité dans les domaines qui nous concernent.

Cette étape de travail supplémentaire permet une mise à l’épreuve des hypothèses établies à l’issue de la recherche documentaire qui semble fondamentale dans l’étude de phénomènes concrets des civilisations en question. Cet éclairage empirique permet en effet de dépasser bon nombre d’impasses théoriques et ainsi de minimiser les interprétations erronées.

La validité de ces travaux est déjà reconnue par de nombreux intervenants et institutions de la vie scientifique et culturelle.

LES DOMAINES D’ETUDE ET DE RECHERCHE

Les techniques de combat médiévales et antiques : elles représentent dans leur approche expérimentale la spécialité et l’exclusivité d’ACTA.

LE MOYEN-AGE

Les duels initiés du Moyen-âge: la self-défense des manuscrits médiévaux.

Les duels judiciaires du Moyen-âge

Les duels courtois à l’épée du Moyen-âge

L’ANTIQUITE

Les disciplines gymniques

La gladiature

L’armée romaine

La phalange grecque et macédonienne.

LES ACTIVITES ET ANIMATIONS

Grâce à ses travaux de recherche et ses différents partenariats scientifiques, ACTA met en oeuvre un ensemble d’interfaces permettant la valorisation et la promotion du patrimoine culturel gallo-romain: auprès du grand public et des scolaires.

Contact

ACTA sarl

rue des anciens combattants

30300 Beaucaire

Tél. : +33 (0) 4 66 20 27 76

LE TROPHEE D’AUGUSTE

Exemplaire unique par la taille et l’importance historique, reconnu d’intérêt national et géré par le Centre des Monuments Nationaux, le Trophée d'Auguste est une des merveilles du patrimoine architectural des Alpes-Maritimes à ne manquer sous aucun prétexte !

Le Trophée d’Auguste est la première étape de l’itinéraire touristique transfrontalier « Via Julia Augusta », qui traverse 9 sites historiques italiens et français, de Vintimille à La Turbie.

UN NOUVEAU MUSEE

Le Trophée d'Auguste, son nouveau musée - inauguré en juin 2011 - et son immense parc arboré se visitent toute l’année, sauf le lundi.

La muséographie fait désormais largement appel aux nouvelles technologies pour proposer une visite ludique et interactive, adaptée à différents publics :

. Un film introduisant la visite et s’appuyant sur une reconstitution virtuelle (modélisation 3D) offre au visiteur la possibilité d’appréhender le monument dans ses états successifs.

. Le visiteur peut manipuler des commandes mettant en scène le grand mur sur lequel sont fixés certains moulages. Ces éléments sont aussi accessibles pour les personnes en situation de handicap visuel (maquette tactile, éléments à toucher,…).

. Un audioguide en cinq langues et cinq bornes signalétiques complètent la compréhension du musée et de ses collections. Ils permettent également d’introduire la visite en extérieur.

. Les collections issues des fouilles font l’objet d’une présentation attractive.

. Une section est consacrée aux différents personnages ayant marqué l’histoire du monument.

Et pour finir la visite, il est possible de rejoindre la terrasse panoramique du monument pour découvrir une vue unique sur toute la côte, depuis l’Italie jusqu’au Golfe de Saint-Tropez !

2000 ANS D’HISTOIRE

Le Trophée d'Auguste a été construit en -7, -6 avant Jésus-Christ, en l’honneur d’Octave Auguste. Cet Empereur Romain, fils adoptif de César, avait ramené sous la domination de Rome 45 tribus celto-ligures des Alpes qui refusaient de se soumettre.

Malgré les nombreuses destructions dont il a été victime au cours des siècles, l’édifice rénové au début du 20ème siècle, impressionne encore par ses dimensions. A l’origine, celles-ci sont incroyables : le monument fait plus de 35 m de côté et la statue d’Auguste repose à 49 m du sol !

Ce monument unique dans tout l’Empire romain, a participé à l’héroïsation de l’Empereur Octave Auguste.

Mais, si le Trophée est bien entretenu durant la période romaine, il subit d’importantes destructions à la chute de l’Empire, perpétrées entre autres par les envahisseurs barbares. Ayant, ainsi perdu de sa splendeur passée, le Trophée est transformé en forteresse à partir du Moyen-âge.

La forteresse est minée le 4 mai 1705, par ordre de Louis XIV : les restes du Trophée sont pratiquement détruits. Le site devient alors une véritable carrière à ciel ouvert. Les pierres serviront, entre autre, à la construction de notre église Saint-Michel.

Le monument est classé Monument Historique en 1865. Mais ce n’est qu’au début du 20ème siècle, que débutent les fouilles qui permettent de dégager l’oeuvre, sous l’impulsion de Philippe Casimir. L’aide financière de l’Américain Edward Tuck et les études de l’architecte Jules Formigé permettront les travaux qui donnent au monument son aspect actuel.

Informations

Trophée d'Auguste

Cours Albert 1er de Monaco - 06320 La Turbie

Tél : 33 (0) 4 93 41 20 84 - Fax : 33 (0) 4 93 41 26 89

Email : la-turbie@monuments-nationaux.fr

www.monuments-nationaux.fr