Menton radio Carf

UN NOUVEL ACCORD ENTRE LA CARF ET LA CAF


UN NOUVEL ACCORD ENTRE LA CARF ET LA CAF

Le mercredi 2 décembre 2020, Radio Fréquence Méditerranée était présente lors de la signature de la Convention Territoriale Générale, nous vous expliquons ce que cela représente.

C’est en présence de 7 maires de la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française, ainsi que Mme Laurence Franceschini (Présidente du Conseil d’Administration) et M. Frédéric Ollivier (Directeur) que la signature de la Convention Territoriale Globale a été approuvée et signée par tous. Cette convention permettra de renforcer le lien entre la CARF et la CAF, dans un premier temps par un diagnostic établi dans chaque commune réalisé par un représentant de la CAF à propos de la branche Famille. Au-delà du diagnostic, c’est aussi une articulation des politiques publiques. Il est important de noter que la convention stipule que chaque commune gardera son identité et ses spécificités.

Si le sujet de cette convention concernant la branche Famille, elle n’a pas un objet précis, c’est afin d’être large pour la prospective rassure M. Frédéric Ollivier. Cela consistera à un accompagnement sur 4 ans avec un coordinateur où chaque commune reste libre de sa gestion. Par exemple, pour un projet social, comme une crèche, la mairie seradécisionnaire de la gestion de celle-ci (associative/ privée/ communale).

M. Claude Guibal, maire de Menton et président de la CARF, s’est dit rassuré de cette initiative, regrettant sur son dernier mandat de ne pas avoir pu créer suffisamment d’infrastructures sociales.

La CARF n’ayant pas de compétence sur la petite enfance, ce partenariat avec la CAF est aussi une chance de consolider les actions sociales. M. Patrick Cesari, maire de Roquebrune Cap-Martin va même jusqu’à proposer aux représentants de la CAF présents ce jour de faire le lien entre l’EPCI et l’Etat. Au-delà de cet espoir, le maire voit dans cette signature un « réel intérêt » et précise que « nous nous devons de savoir comment gérer demain la jeunesse ».

De plus les communes restent au contact de leur population, puisqu’elles continuent la gestion des équipements et services sociaux comme bon leur semble.

Dans l’ensemble la Convention Territoriale Globale est très bien acceptée, allant dans une cohérence territoriale soulignée par M. Claude Guibal.

Afin de construire des familles, il faut un environnement qui leur soit favorable, ce qui est l’objectif de cet accord entre les deux entités.