"T'es bonne à te faire violer": le harcèlement n'épargne pas le journalisme

Les agressions sexuelles ne sont pas réservées au cinéma, la multiplication des témoignages sur Twitter en sont la démonstration. Parmi eux, ceux de journalistes femmes, que L'Express a recueillis.

L'affaire Weinstein et ses conséquences sont-elles les prémices d'un déballage plus vaste? Le hashtag "Balance ton porc", qui appelle les femmes victimes de harcèlement sexuel à en témoigner sur les réseaux sociaux, a fait vibrer Twitter tout le week-end, répondant aux dénonciations de plus d'une trentaine d'actrices hollywoodiennes. Les Françaises y sont elles aussi allées de leur anecdote: de cette fois où leur supérieur ou un simple collègue a eu une remarque déplacée, de cette autre où il les a touchées sans leur consentement.