radio menton

LE CSA ORGANISE LA PREMIÈRE FÊTE DE LA RADIO


LE CSA ORGANISE LA PREMIÈRE FÊTE DE LA RADIO

Concerts, débats, journées portes ouvertes, émissions spéciales... : le CSA a annoncé mercredi la première « fête de la radio », qui se tiendra la semaine du 31 mai, pour célébrer simultanément les 100 ans de ce média en France, les 40 ans de la libération de la bande FM, et l'essor de la radio numérique terrestre (DAB+). « Ce sera un évènement totalement décentralisé, associant l'ensemble des radios de Métropole et d'Outremer », a expliqué à l'AFP le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel Roch-Olivier Maistre, qui avait lancé l'idée début 2020.

« Il s'agit de mettre un coup de projecteur sur ce média auquel les Français sont très profondément attachés, mais aussi de tirer un coup de chapeau au près d'un millier de stations réparties sur tout le territoire et qui sont un outil formidable d'expression de la diversité de notre pays », dit-il. En outre, il y voit l'occasion « de partager un moment de réflexion sur les enjeux et perspectives d'un secteur où les usages sont en profonde mutation, avec les podcasts et la radio numérique ». Les radios se chargeront d'organiser les festivités, recensées sur un site, en tenant compte des mesures sanitaires : journées portes ouvertes, programmations spéciales, interventions dans les écoles...

Cette semaine-là, « ce sera les beaux jours et on espère que de nombreux événements pourront se dérouler en plein air, au contact du public, par exemple sur des places ou sur des marchés. Tout cela sera bien évidemment ajusté en fonction des contraintes sanitaires », précise Hervé Godechot, membre du CSA et président du groupe de travail « radios et audio numérique ». Parmi les temps forts, la Tour Eiffel, où les premières émissions de radio françaises ont démarré en 1921, sera aux couleurs de la fête. L'Ina prépare une websérie, et une webradio est aussi en projet.

Les télés relaieront ces célébrations et un colloque à la Maison de la radio et de la musique sera consacré aux enjeux du secteur. L'opération servira aussi à faire connaître le DAB+, qui va franchir un cap majeur cet été, avec l'entrée en service de fréquences nationales. « 2021 va être une année charnière pour le DAB+. On va passer d'une phase de lancement à une présence large sur le territoire ; ce gros coup d'accélérateur est important pour que le public s'empare du DAB+ », souligne Hervé Godechot.