Julien Cestre : nouveau directeur du centre hospitalier La Palmosa


Nommé à la tête de l’hôpital mentonnais La Palmosa au mois de novembre dernier, Julien Cestre a pris ses fonctions de directeur le 21 janvier.

Deux jours plus tard, il s’est adressé au personnel de l’établissement à l’occasion de la cérémonie des vœux : « En tant que Toulonnais d’origine, je suis ravi de rejoindre la région PACA après une migration de 8 ans en tant que directeur en Champagne-Ardenne, dans les Ardennes, dans la Marne puis en Rhône-Alpes. Et très heureux de rejoindre cette belle ville de Menton, pour prendre la direction de son centre hospitalier et promouvoir l’ensemble de ses projets. Je vous avoue être content de découvrir un outil de très belle nature, très bien entretenu. Cet établissement a pris un virage très satisfaisant qui semble correspondre à ce que l’on attend d’un hôpital comme La Palmosa. Il est pleinement un acteur majeur de son territoire et il le restera. Je vais conduire à stabiliser un certain nombre de choses. Je remercie Kevin Rossignol, directeur-adjoint au CHU de Nice, d’avoir assuré l’intérim et soutenu les projets qui étaient en œuvre. Cet hôpital a une dynamique positive et je vais m’évertuer à la maintenir dans l’intérêt du territoire. Je contribuerai à travailler avec chacun d’entre vous dans cet esprit-là et serai ouvert, réactif et volontaire pour que La Palmosa reste un établissement de ce niveau. »

BILAN 2018

« Il y a un an, nous étions dans l’espérance de la mise en place du pôle d’excellence en Soins de suite et de réadaptation (SSR) et dans l’attente d’une Imagerie par résonance magnétique (IRM). Un an après, l’hôpital possède 82 lits de SSR, un centre de balnéothérapie, un scanner dernière génération, un service de consultations externes. Et notre famille médicale s’est agrandie en accueillant de nouveaux jeunes praticiens et le personnel de Gorbio. Par ailleurs, Franck Pouilly ayant quitté l’établissement courant 2018, Kevin Rossignol a été nommé directeur par intérim et nous accueillons aujourd’hui Julien Cestre, notre nouveau directeur. Jamais La Palmosa n’a eu autant de bouleversements en si peu de temps. Cela prouve le dynamisme de notre hôpital et nous en sommes tous fiers », évoque Élisabeth Benattar, présidente de la commission médicale et chef du service radiologie.

Une dynamique qui va se poursuivre avec l’arrivée au printemps d’une IRM, l’autonomisation du Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) et la poursuite du partenariat avec le CHU de Nice. En route pour 2019 Jean-Claude Guibal, Maire de Menton et président du conseil de surveillance, a ensuite remercié Kevin Rossignol pour son intérim mené « avec tact, respect et dynamisme », félicité le personnel médical, administratif et technique pour « leur implication, leur sens du service public et leur attachement à l’établissement et à la ville » ainsi que les directeurs qui se sont succédé dont Franck Pouilly « qui a joué un rôle déterminant dans l’épanouissement de l’hôpital ».

Avant de saluer Julien Cestre « que nous avons choisi, Élisabeth et moi-même, en accord avec l’Agence régionale de santé, pour sa maîtrise des dossiers et l’ensemble du contexte dans lequel évoluent les hôpitaux. Je vous remercie d’avoir mené La Palmosa au point où il en est aujourd’hui. C’est presque un changement de nature. Tout est réuni, c’est-à-dire à la fois les compétences humaines et les équipements, pour répondre du mieux possible à toutes les missions de santé publique sur le territoire où nous-sommes.»

« L’histoire récente de La Palmosa démontre que le centre hospitalier a atteint un point de maturité, un point de cristallisation, qui est le résultat d’efforts collectifs et persévérants depuis les années 1980. »

Jean-Claude Guibal, Maire et président du conseil de surveillance.

SOURCE : Menton Infos