Israël remporte l’Eurovision: voici «Toy», le titre de Netta, en vidéo!

Des chanteurs représentant vingt-six pays se sont succédé à Lisbonne et sur les écrans de dizaines de millions de téléspectateurs.

Israël a remporté pour la quatrième fois de son histoire le concours de l’Eurovision grâce à une chanson inspirée par l’esprit du mouvement d’émancipation des femmes #MeToo, plébiscitée par des millions de téléspectateurs à l’issue de la finale disputée samedi soir à Lisbonne.

La chanson « Toy » était interprétée par la chanteuse israélienne de 25 ans Netta Barzilai, située aux antipodes d’une typique diva télégénique en raison de son surpoids.

 

 

« Merci pour avoir accepté la différence et célébré la diversité », a réagi la chanteuse en pleurs, avant de lancer : « J’adore mon pays ».

Avec sa voix puissante, ses grimaces et ses mouvements imitant une poule sur fond de musique de danse emballante, elle a remporté le duel annoncé par les bookmakers qui l’opposait à la représentante de Chypre, la chanteuse grecque d’origine albanaise Eleni Foureira.

Cette dernière proposait la chanson intitulée « Fuego », un morceau de pop sensuel au refrain accrocheur chanté en anglais qui lui a valu d’être comparée à Shakira ou Beyoncé.

Israël avait déjà remporté l’Eurovision à trois reprises, en 1978, 1979 et 1998.

Netta Barzilai succède ainsi au chanteur portugais Salvador Sobral, vainqueur l’an dernier à Kiev avec une ballade jazzy.