Une quinzaine de boulets de canon datant de la guerre civile américaine ont été retrouvés sur une plage à Folly Island, en Caroline du Sud, après le passage de l’ouragan Matthew.

Il a fallu plus de 150 ans et un des ouragans les plus violents qu’aient jamais connu les États-Unis pour qu’ils revoient enfin la lumière du jour. Une quinzaine de boulets de canon de la guerre de Sécession américaine (1861-1865) ont ressurgi sur une plage en Caroline du Sud après le passage de l’ouragan Matthew. 

 

 

Coucou, c'est nous

C’est en marchant le long de la plage de Folly Island pour prendre des photos des dégâts causés par l’ouragan que Richard Beck, l’ancien maire de la ville, est tombé nez à nez sur les boulets en métal. "Je savais que c’était des boulets de canon”, a-t-il expliqué à la chaîne de télévision locale Live 5 News. "L’un d’entre eux avait un trou bien distinct. Je n’en connais pas beaucoup sur la guerre de Sécession mais je sais qu'ils mettaient des détonateurs à mèche dedans pour pouvoir les faire exploser quand ils le souhaitaient."

 
 

La police a procédé au déminage des explosifs dans la nuit de dimanche à lundi.

 

L’ancien maire a rappelé que la découverte de dimanche n’était pas une première dans sa ville. Des boulets de canon avaient déjà été retrouvés dans la cave d’un homme de 80 ans, qui avait vécu dans sa maison pendant des années sans avoir connaissance des petits boulets qui traînaient au sous-sol.  

En plus de déterrer les bombes du passé, l'ouragan Matthew a été particulièrement meutrier : selon un dernier bilan, la catastrophe naturelle aurait causé la mort de plus de 1 000personnes, principalement à Haïti. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.