Affaire du Nautilus: Peter Madsen avoue avoir découpé le corps de Kim Wall

312 vues

L'inventeur danois du sous-marin Nautilus a reconnu avoir découpé le corps de la journaliste Kim Wall, qui avait embarqué avec lui le 10 août dernier.

Peter Madsen passe aux aveux. Après des semaines de non-coopération, l'inventeur du sous-marin Nautilus a reconnu avoir découpé le corps de la journaliste Kim Wall, fait savoir la police danoise dans un communiqué.  

"Peter Madsen a reconnu avoir découpé son cadavre et a dispersé les parties du corps dans la baie de Køge", à une cinquantaine de kilomètres au sud de Copenhague, ont déclaré ce lundi les autorités. Journaliste indépendante et expérimentée de 30 ans, la victime avait embarqué le soir du 10 août à bord du Nautilus avec Peter Madsen, le concepteur et propriétaire danois du submersible, dans le cadre d'un reportage. Elle souhaitait faire le portrait de cet ingénieur autodidacte obsédé par la conquête des mers et de l'espace.  

Morte "à la suite d'une intoxication au monoxyde de carbone"?

Inculpé de meurtre et atteinte à l'intégrité d'un cadavre et incarcéré depuis le 11 août, Peter Madsen, 46 ans, affirmait jusqu'alors que le corps de la journaliste était intact lorsqu'il l'avait jeté par dessus bord. Ce jour-là, il avait été secouru avant le naufrage de son bâtiment, qu'il a admis avoir sabordé. Après d'intenses recherches en mer, le tronc décapité et amputé de Kim Wall a été découvert le 21 août dans la baie de Køge, par un cycliste. 

La découverte de la tête le 6 octobre, puis des jambes, s'est révélée déterminante pour les enquêteurs car l'autopsie du tronc, repêchée onze jours après la disparition de la jeune femme, n'avait pas permis d'établir la cause du décès. Elle avait en revanche mis en évidence de multiples mutilations infligées aux parties génitales de la victime. 

Jusqu'alors, Peter Madsen niait avoir mutilé le cadavre et assurait que la journaliste était morte par accident, après avoir reçu la porte de l'écoutille d'accès à la tourelle de 70 kilos sur la tête. Il disait ensuite avoir jeté son corps à la mer. Selon la police, il affirme désormais que "Kim Wall est morte à la suite d'une intoxication au monoxyde de carbone dans le sous-marin alors qu'il se trouvait sur le pont".